Drame du Hessel : l’AFTAM expulse encore !

Jeudi prochain, 19 janvier 2012, devant le Tribunal d’Instance de Paris XXème, l’AFTAM (« Association pour la Formation des Travailleurs Africains et Malgaches ») demandera et, selon toute vraisemblance, les juges étant ce qu’ils sont, obtiendra l’expulsion d’un squat installé au 194, rue des Pyrénées.

Lire la suite sur paris20.noblogs.org site dédié aux luttes de logement dans le 20e et ailleurs.

Posted in 194 rue des Pyrénées, Agenda, Espaces occupés et auto-organisés | Tagged , , , , , | Commentaires fermés sur Drame du Hessel : l’AFTAM expulse encore !

Dernière réunion publique de la Revue Internationale sur la Crise

Prochaine réunion de Risc : le 26 janvier 2012 à 19h au Mont Blanc, 194 rue des Pyrénées, 75020 Paris.

Cette réunion sera la dernière appelée publiquement avant une phase de rédaction des textes. Si vous vous voulez nous rejoindre dans ce projet, c’est donc le moment de venir !

Le texte de présentation est l’appel précisant le projet est lisible ici.

 

Posted in 194 rue des Pyrénées, Agenda | Tagged , , , | Commentaires fermés sur Dernière réunion publique de la Revue Internationale sur la Crise

Marcello Tarì présente « Autonomie »

« AUTONOMIE NE FUT JAMAIS LE NOM D’UNE ORGANISATION : il faudrait toujours se référer aux autonomies, celles des ouvriers, des étudiants, des femmes, des homosexuels, des prisonniers, des enfants, de quiconque aurait choisi la voie de la lutte contre le travail et contre l’État, de la sécession avec le fantasme de la société civile et de la subversion de la vie ensemble avec d’autres. »

Tout commence à l’automne 69, les ouvriers de la FIAT Mirafiori occupent leurs ateliers, sabotent les machines et défilent, masqués de rouge, dans leur usine en s’attaquant à leurs contremaîtres, contre l’avis des syndicats.
S’ensuit une décennie de bouillonnement social, d’une classe qui se définit en négatif par rapport à une autre, une opposition frontale à tous les engrenages de la domination, de l’exploitation, du patriarcat.
Une explosion sociale, une ligne de fracture, un refus de ce monde que le Mouvement articulera à travers différentes pratiques : refus du travail, expropriations, auto­réductions et grèves de loyers, sabotages et émeutes, affirmant de manière claire le refus de reproduire les conditions existantes.

Présentation du livre « Autonomie », (éditions La Fabrique, 2011)
en présence de l’auteur Marcello Tarì
+ repas en fin de soirée à prix libre
Samedi 21 janvier à 19h
au 194 rue des Pyrénées

Posted in 194 rue des Pyrénées, Agenda, Bibliothèque Malandrin | Tagged , , , | Commentaires fermés sur Marcello Tarì présente « Autonomie »

En janvier au Rémouleur

Dimanche 8 janvier, 18h.
Film  » Main basse sur la ville  »
[Le mani sulla città] , de F. Rosi (1963, Italie, 1h45)

En 1963, la crise du logement en Italie est à son apogée : les  bidonvilles cernent la plupart des grandes villes. Les centres historiques, dont celui de Naples, sont devenus de véritables taudis, surpeuplés, non équipés pour recevoir autant d’habitants. La municipalité de Naples décide d’utiliser des terrains agricoles pour lancer la construction d’un gigantesque programme immobilier. Les spéculateurs, soutenus par les politiciens, en profitent, mais la proximité du chantier provoque l’écroulement d’une maison ancienne et la mort d’un enfant.

Vendredi 20 janvier à partir de 18h30 (jusqu’à 22h30)
Apéro-Repas de soutien au local

Cela fait un an que le local a ouvert. C’est l’occasion de se rencontrer et pour ceux qui le souhaitent, de contribuer matériellement au local.
Nous cherchons toujours des archives sur les luttes passées ou  présentes, des livres de critique sociale pour les étagères de la bibliothèque, des affiches pour les murs, et aussi de l’argent pour les frais de fonctionnement ( loyer, électricité, photocopies, etc. ).
Apportez à boire, à manger et ce que vous voulez…

Dimanche 22 janvier, 18 h
Retour sur le soulèvement de janvier 2011 en Tunisie

Avec des camarades tunisiens, nous tenterons de contextualiser politiquement et socialement le soulèvement et faire le point sur les évènements qui ont suivi la chute de Ben Ali, notamment la course au pouvoir, la création de centaines de partis, l’engouement et la désillusion des élections. Plus récemment, de nouvelles occupations face au parlement ont eu lieu…

Vendredi 27 janvier, 19h
Soirée  » Les murs nous enferment. Attaquons toutes les prisons. » sur l’enfermement des mineurs, en solidarité avec les inculpés de  Toulouse.

Écoute du documentaire sonore  » Silence, c’est la loi! « : Une trentaine de jeunes, pour la plupart mineurs, réagissent aux déclarations médiatiques, politiques et scientifiques portés à leur encontre. Leurs témoignages – comme la musique qui les accompagne – dressent un état des lieux de la situation au fil des parcours et des quotidiens… (sons écoutables sur http://www.bandeorganisee.org/)

Cette soirée est l’occasion de revenir sur des luttes passées et présentes contre l’enfermement des mineurs, mais aussi de discuter du maillage de contrôle qui s’étend de l’école à la prison.
Des harcèlements disciplinaires aux psychologues scolaires, en passant par les assistants sociaux, les dossiers scolaires deviennent rapidement des casiers judiciaires. Pour l’État, il s’agit de contrôler, mater, dresser les « éléments potentiellement dangereux ». Refuser cette intégration, c’est souvent « tomber dans la délinquance »; catégorie créée par l’État lui permettant de renforcer ses organes répressifs et légitimer son pouvoir.

Solidarité avec les inculpés de Toulouse !
« Au mois de mai, une révolte éclate et dure pendant plusieurs jours dans l’Etablissement pour Mineurs de Lavaur, dans le Tarn. Les enfermé-es saccagent plusieurs dizaines de cellules en affrontant les maton-nes.
Dehors aussi la colère s’exprime, contre les institutions et entreprises qui enferment, ou profitent de l’enfermement.
En juillet, à Labège, une dizaine de personnes font irruption dans les locaux de la direction interrégionale de la protection judiciaire de la jeunesse, et repartent sans encombre après avoir aspergé les ordinateurs, écrit des slogans contre l’incarcération des mineurs «nique la justice» «porcs» et laissé des tracts à l’intention des salariées.
Mi-novembre, des perquisitions et arrestations sont effectuées dans le cadre d’une enquête sur cette action. 4 personnes sont alors placées en détention préventive, une autre mise sous contrôle judiciaire  » plus d’infos sur http://pourlaliberte.noblogs.org/

Vous pouvez trouver à la bibliothèque :

Continue reading

Posted in Agenda, Rémouleur | Tagged , , , , | Commentaires fermés sur En janvier au Rémouleur

RISC – réunion n°3

La prochaine réunion de RISC (Revue Internationale Sur la Crise) aura lieu jeudi 12 janvier 2012, à 19h au 194 rue des Pyrénées.

Lire le texte « Le collectif de la Revue Internationale Sur la Crise s’élargit ! » et la proposition de projet.

Posted in 194 rue des Pyrénées, Agenda, Revues / journaux / livres | Tagged , , , | Commentaires fermés sur RISC – réunion n°3

L’incendie millénariste

L’incendie millénariste

Réédition du livre publié en 1987, par deux membres du groupe Os Cangaceiros. Il est disponible à la bibliothèque du Malandrin à prix libre.

Extrait de l’introduction :

La fuite éperdue du monde sur les chemins de Compostelle, le refuge de la prière, l’asile de l’Église, le havre de grâce de la vie monacale n’ont pas été, fort heureusement, les seuls élans des hommes du Moyen-Âge vers le salut de la vie éternelle. Un autre courant, tout aussi puissant, a entraîné beaucoup d’entre eux vers un autre désir : la réalisation sur terre du Paradis, le retour à l’Âge d’Or. Ce courant est celui du millénarisme, le rêve d’un Millénium, mille ans de bonheur, autant dire l’éternité, instauré, ou plutôt restauré, sur terre.

À l’encontre de leurs contemporains, les millénaristes n’ont pas pris leurs rêves pour la réalité, ils ont voulu réaliser leurs rêves, ce qui est bien différent et autrement spirituel : jouir enfin de la richesse infinie de l’Esprit. À l’abandon vil, ils ont opposé le refus, l’insurrection, la révolution.

La croyance millénariste se développe sur fond d’apocalypse. L’apocalypse est l’affirmation d’une rénovation décisive : la Jérusalem céleste descendra sur terre. Le mythe se charge de rêves révolutionnaires ou mieux, les rêves révolutionnaires portent en eux le mythe millénariste. Le mythe millénariste est la conscience de soi de ces mouvements, ils y trouvent leur projet, ils y puisent leur langage commun, ils en reçoivent leur raison et plus encore, leur fondement.

Comme la critique de l’État a pu trop souvent rester sur le terrain de la politique, la critique du monde de la religion a pu être, elle aussi, religieuse. C’est le cas pour bien des mouvements millénaristes qui ont tenté de réaliser la religion sans la supprimer 1 si bien que réalisation comme suppression sont restées du domaine de l’imaginaire. Cela a permis à bien des historiens, dont Le Goff, de régler leur compte, vite fait bien fait, à ces mouvements avec toute la satisfaction de la bonne conscience bourgeoise ou stalinienne :
« Le désir lancinant que le millénarisme révèle d’aller “ au fond de l’inconnu pour trouver du nouveau ” n’arrive pas à imaginer un monde vraiment neuf. L’Âge d’Or des hommes du Moyen-Âge n’est qu’un retour des origines. Leur avenir était derrière eux. Ils marchaient en tournant la tête en arrière ».

Les rejeter ainsi dans une sorte d’archaïsme religieux, c’est chercher à mettre ces mouvements en dessous de toute critique, nous commençons à deviner pourquoi. Nous pensons, au contraire, qu’ils furent un, sinon le, moment essentiel de la critique du monde. Pour nous, la critique des mouvements millénaristes se trouve de fait au cœur de la pensée critique moderne.

Des éléments radicaux, les Frères du Libre Esprit, les Révolutionnaires londoniens, les Picards de Bohème, les Anabaptistes de Münster, sont apparus à l’intérieur de ces mouvements qui ont tenté de construire une pratique (et une pensée) qui a mis en péril l’ordre du monde. Leurs limites furent leurs défaites, non dans la pensée, mais dans la mort.
Parler des mouvements millénaristes revient donc à reconnaître cette radicalité dont ils étaient porteurs tout en s’interrogeant sur le pouvoir des représentations religieuses qui, dans la majorité des cas, n’ont pu être dépassées et supprimées.

L’intérêt révolutionnaire des mouvements millénaristes, par opposition aux hérésies et autres dissidences religieuses, se situe dans le fait que ces mouvements s’en prennent au monde de la religion et non simplement comme ce fut le cas pour les Vaudois, les Cathares, les Calixtins et plus tard pour les Luthériens, à l’Église catholique, à ses dogmes et pratiques, c’est-à-dire à la religion en tant que partie de la société.
Bien qu’elle dût, dans la plupart des cas, rester religieuse, la critique que représentaient les mouvements millénaristes dépassait le cadre restreint et institutionnalisé de la théologie. Ils ne proposaient ni une réforme de l’Église, ni l’institution d’un nouveau dogmatisme, bien que cela ait pu constituer le point de départ de certains mouvements comme dans le cas des hussites par exemple, mais la transformation radicale d’un monde où la religion « se présentait à la fois comme la société même, comme partie de la société, et comme instrument d’unification » (G. Debord, La société du spectacle).

En résumé nous pouvons dire que leur opposition n’était pas « formelle » mais religieuse dans la mesure où il s’agissait pour eux de réaliser la religion, que cette opposition est restée religieuse parce que cette critique amorcée de la religion a été défaite par les armes. Ce qui les concernait ce n’était pas la forme de la religion mais son essence, ce n’était pas la forme que peut prendre l’aliénation mais sa vérité (cf. Feuerbach, L’Essence du Christianisme).

Le livre est disponible en PDF sur le site de Basse Intensité. Plusieurs autres documents (textes antérieurs, brochures…) y sont présents.

Posted in Textes | Tagged , , , , | Commentaires fermés sur L’incendie millénariste

RISC – réunion n°2

La prochaine réunion de RISC (Revue Internationale Sur la Crise) aura lieu lundi 19 décembre, à 19h au 194 rue des Pyrénées.

Lire le texte « Le collectif de la Revue Internationale Sur la Crise s’élargit ! » et la proposition de projet.

Posted in 194 rue des Pyrénées | Tagged , , , | Commentaires fermés sur RISC – réunion n°2

Contre les expulsions !

À l’issue d’une assemblée pour lutter contre les expulsions, un numéro d’urgence pour s’opposer concrètement et activement aux expulsions dans le 20e a été lancé. Il suffit d’envoyer un message ou d’appeler au 06 84 46 96 74 (pour s’y inscrire et recevoir les alertes, envoyez un message ou un mail avec votre numéro de portable).

En parallèle, une permanence se tiendra tous les samedis de 16h à 18h au 194 rue des Pyrénées (métro Gambetta) pour discuter des problèmes de logements (ou de squats), échanger des conseils juridiques, pratiques et matériels.

Mercredi 14 décembre à 19h30 aura lieu la prochaine assemblée contre les expulsions, toujours au 194 rue des Pyrénées.

Enfin, un nouveau site internet autour des luttes de logement dans le 20e, à Paris et ailleurs s’est créé : http://paris20.noblogs.org

Posted in 194 rue des Pyrénées, Agenda | Tagged , , , | 2 Comments

RISC – revue internationale sur la crise

Le collectif de la Revue Internationale Sur la Crise s’élargit !

A l’hiver 2010 nous nous sommes réunis à quelques uns pour réfléchir à notre capacité à lutter, ou penser, écrire, s’organiser collectivement ; aussi pour tenter de définir des objets de réflexion, des objectifs de lutte… La tâche n’était pas aisée. Rapidement, la volonté et la nécessité de rendre nos réflexions publiques nous avaient conduit à rédiger un appel à réunion (réunion du 2 mars 2011 au CICP « Nous proposons de créer un collectif ouvert à tous ceux qui se reconnaîtront dans cette démarche »). Nous pensions et nous pensons toujours que nous avons besoin de débats publiques et larges pour confronter des analyses, discuter de nos possibilités, de nos limites, etc… De cette réunion et de celles qui ont suivi a émergé en autres la proposition d’élaborer une revue internationale sur la crise. Si aujourd’hui nous ne sommes plus que quelques uns, nous continuons nos réflexions et travaillons à cette revue, dont la proposition a croisé les envies similaires d’autres camarades en France. Ce projet en cours d’élaboration réunis déjà plusieurs groupes en Grèce, et en Espagne notamment. Des textes français et étrangers sont en cours d’écriture. Le groupe de Paris propose quant à lui d’écrire plusieurs textes. Un texte sur « Pourquoi parler de crise ? » est en préparation. Le contenu d’un second texte sur la situation française est encore à débattre collectivement. Nous souhaitons donc ici rappeler que notre réflexion et notre action se veulent toujours collectifs et ouverts. Dans cette volonté d’élargissement nous publions ici le texte d’appel à la revue, que nous avons communiqué aux autres groupes et/ou villes. Prochaine réunion : le 8 décembre 2011 à 19h au 194 rue des Pyrénées, 75020 paris.

Pour plus de précisions : risc.idf@gmail.com (cliquer sur le lien pour affiche l’adresse mail) Le collectif de la revue internationale sur la crise.

Ci-dessous, le texte d’appel : Continue reading

Posted in 194 rue des Pyrénées, Revues / journaux / livres | Tagged , , , , | Commentaires fermés sur RISC – revue internationale sur la crise

En décembre au Rémouleur

Projection du film « L’Argent de la vieille » (Lo scopone scientifico) de Luigi Comencini, Italie 1972.
dimanche 4 décembre à 18 heures
Chaque année, une vieille milliardaire américaine vient habiter une villa à proximité d’un bidonville à Rome. Fanatique du « Scopone Scientifico », un jeu de cartes, elle entreprend de longues parties avec Peppino et Antonia, habitants du bidonville, qui espèrent la plumer. Les autres habitants ont fait de ces derniers leurs champions dans une lutte qu’ils considèrent comme une revanche sociale. Les règles semblent être les mêmes pour tous. Mais en les acceptant, le prolétariat accepte son échec…

Soirée « guerre d’Espagne, 1936 »
samedi 10 décembre à 18 heures

Présentation du livre « Cipriano Mera Sanz, 1897- 1975, De la guerre à l’exil » de Clément Magnier suivi du film « Land and Freedom » de Ken Loach Présentation d’une biographie inédite de Cipriano Mera, figure emblématique, mais peu connue, du prolétariat révolutionnaire de Madrid : ce maçon devient pendant la guerre civile espagnole général de l’armée populaire. A travers le personnage de Mera, antimilitariste convaincu qui en 36 prône la militarisation des milices, ce livre pose clairement la question de la prise des armes dans une révolution. Il met en lumière le rôle du Parti Communiste tout au long de cette guerre et contredit le schéma réducteur d’un combat opposant fascisme et démocratie. Ces questions se retrouvent, avec un autre point de vue, dans le film « Land and Freedom », (1994, 1H49) qui, à sa sortie, a secoué l’Espagne contemporaine.

Discussion autour des émeutes et pillages en Grande-Bretagne au mois d’aout dernier lundi 12 décembre à 19 heures 30
Retour sur les émeutes qui ont secoué la Grande-Bretagne du 6 au 10 août 2011. Des dizaines de milliers d’habitants des quartiers pauvres se sont soulevés contre leurs conditions d’existence toujours plus difficiles, crise et austérité aidant… Ils sont allés se servir directement dans les magasins sans s’embarrasser de revendications…

Soirée débat pour la sortie de Sic n°1, une revue internationale consacrée à la communisation.
dimanche 18 décembre à 18 heures
Sic est la rencontre de divers groupes français, anglais, grecs et suédois et d’individus qui se retrouvent dans la problématique de la communisation. Sic est la continuation de Meeting sur une base réellement internationale.  » La révolution est communisation… On n’abolit pas le capital pour le communisme mais par le communisme, plus précisément par sa production. « 

Projection de Land of the dead, 2005.
samedi 31 décembre à 18 heures
Dans ce film entre science-fiction post apocalyptique et film de zombies, Romero nous montre dans un futur proche un monde divisé entre humains et morts-vivants, mais où les morts vivants sont la majorité. Les humains eux, séparés entre ploutocrates cyniques, milices surarmées et prolétariat toujours exploité, survivent dans une cité fortifiée. Mais pendant ce temps les morts-vivants s’organisent…

Permanence « Sans papiers : s’organiser contre l’expulsion »
Tous les 1er samedi du mois
,
lors des permanences vous pourrez discuter et rencontrer des personnes ayant participé à la brochure Sans papiers : S’organiser contre l’expulsion. Que faire en cas d’arrestation ?, disponible sur http://sanspapiers.internetdown.org (brochure en cours de réactualisation du fait de nouvelles lois sur l’immigration). Il s’agit d’un guide pratique et juridique, écrit à partir d’expériences de luttes de ces dernières années, pour s’organiser contre les expulsions :
> De l’arrestation à l’aéroport, connaître et utiliser les procédures juridiques pour tenter
d’obtenir la libération des personnes interpellées.
> S’organiser collectivement pour mettre la pression sur la préfecture, les tribunaux, les consuls…

Le local est ouvert : le lundi de 16h30 à 19h30, le mercredi de 16h30 à 19h30 et le samedi de 14h à 18h (attention, ce sont les nouveaux horaires !)

Entrée libre et gratuite, comme d’hab !
le rémouleur 106 rue Victor Hugo 93170 Bagnolet M° Robespierre/Gallieni

Posted in Agenda, Rémouleur | Tagged , , , | Commentaires fermés sur En décembre au Rémouleur